De la gloutonnerie à la gourmandise ou le plaisir d’apprendre

Vive encore une fois cette fameuse sérendipité. Arrivée complètement par hasard sur le site ITyPA, j’ai été vite conquise par le concept, même si je n’avais pas tout compris: c’est quoi ce machin où on doit apprendre « tout seul avec les autres »? Je me suis inscrite immédiatement et j’ai eu peur de pas pouvoir prendre le train en marche.

1) Au niveau personnel: de la gloutonnerie à la gourmandise

La première semaine a été un peu dure avec cette impression de noyage et cette frustration de ne pouvoir tout lire et tout faire…

Après les choses se sont mises en place petit à petit. Certes, avec des phases de participation intense mais aussi des phases d’éloignement. Quand on est glouton, il faut savoir digérer pour ne pas exploser! Et pour éviter de devenir obèse, j’ai décidé de faire un régime pour retrouver le plaisir de manger: j’ai fait mon choix d’outils, mon choix dans le butinage proposé et les productions d’itypiens.

Bref, j’ai déjà parlé dans un précédent billet de mes moteurs d’apprentissage: la curiosité, la  paresse et l’envie. A la fin d’itypa, je dirai, comme Christine, que la gourmandise est arrivée et a remplacé la gloutonnerie du début.

2) Au niveau du collectif: De la cantine au banquet

Le fait de ne pas avoir de « profs », mais des animateurs qui restent en retrait, j’ai adoré. Obliger les apprenants à se débrouiller seuls et à interagir, n’est-ce pas le rêve de tout enseignant. C’est un peu (malheureusement, pas toujours) ce que j’ai essayé de faire quand j’étais enseignante: se mettre en retrait et faire en sorte que les élèves apprennent ensemble. Je sais donc par expérience que cette attitude donne 3 fois plus de boulot. Alors chapeau bas à nos guides qui, en plus de leurs activités quotidiennes, ont choisi les lectures, les activités proposées, lu nos productions, relancé et remotivé par leurs lettres quotidiennes, organisé nos rendez-vous hebdomadaires (que j’ai malheureusement vu le plus souvent en différé) et j’en oublie… Ils vont vraiment avoir besoin de vacances.

On a donc appris avec, par et pour les autres. J’ai été frappée par le nombre de « productions » des itypiens. Tant techniques sur l’usage d’un outil, que plus théoriques sur les notions de pédagogie connectiviste, d’apprentissage social, d’usages des réseaux sociaux… Toutes ces productions ont nourri la réflexion collective.

Le plus étonnant pour moi qui ai un peu de mal à m’intégrer dans une communauté c’est que non seulement j’ai écrit des billets de blog, mais j’ai commenté certains blogs. J’ai fait le pas d’intervenir sur internet. Bref avec  mon petit grain de sel et celui des autres, les plats un peu fades que je dévorais sur internet sont devenus un peu plus apétissants. Après le sel, on a rajouté plein d’épices: du tweet, du scoop et surtout du framapad et alors là, je vous dis pas, ça explose sous le palais!

3) Bilan: apprendre à doser les épices

ratatouille

J’ai essayé plein d’outils. J’en connaissais certains et j’en ai découvert plein d’autres. Au final, j’en ai apprivoisé, réactualisé quelques-uns et surtout fait un choix réduit. Ces outils me conviennent, ils sont devenus les miens. Parmi mes découvertes: l’incontournable twitter dont j’ai découvert les fonctionnalités de réseau d’apprentissage, ScoopIt, le blog… et framapad.. Comme un cuisinier je me suis dotée de bons outils, mais pas trop.

Pour ce qui est du butinage, l’évolution a été à peu près la même: l’envie de tout lire, tout voir, a progressivement fait place à un choix plus restreint. Si au début je lisais consciencieusement les articles proposés chaque semaine et nombre de productions des itypiens, je « passe » plus facilement maintenant. Mais je prends plus de temps pour approfondir ce que je « garde ». De même, j’essaie de « scooper » ou « twitter » ce que j’ai vraiment envie de partager. J’ai un peu appris à cuisiner et surtout à doser les épices.

L’une des plus belles découvertes reste pour moi « Bandura » et de ce que je veux appeler « l’apprentissage communautaire ». Je n’ai pas participé comme je l’aurai voulu aux framapads, mais je vais avoir besoin d’un bon dessert et d’un pousse-café pour continuer l’aventure. Je vous dis que je deviens gourmande! D’autres sont déjà gourmets… mais chacun son rythme, hein?

Je vous dis pas ce que je suis en train de manger en ce moment, mais c’est un vrai plaisir, bien que ça ait un goût de trop peu… comme ITyPA

Cet article, publié dans #ITyPA, Mocc, Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour De la gloutonnerie à la gourmandise ou le plaisir d’apprendre

  1. lau972 dit :

    J’ai peu commenté chez toi mais tout lu (je crois !) et apprécié beaucoup de choses.
    Goût de trop peu, en effet. Alors… Bon appétit pour la suite🙂

  2. Ping : De la gloutonnerie à la gourmandise ou le plaisir d’apprendre | ludification1 | Scoop.it

  3. audece dit :

    Si les pads ont eu du succès, c’est aussi grâce à ta participation https://tiossane.wordpress.com/2012/10/17/framapad-un-outil-collaboratif-en-ligne-en-temps-reel-libre-et-sans-inscription/🙂
    J’ai aussi souvent apprécié tes billets, qu’ils soient réflexion sur ton apprentissage ou explication d’un outil. Quant à l’apprentissage communautaire, il continue dans le chantier de la capitalisation ITyPA mais je l’espère bien au-delà; de quoi rassasier ce goût de trop peu!

    • tiossane dit :

      Ma participation sur les pads est restée très en dessous de ca que j’aurai voulu faire, mais ce n’est pas fini, je trouverai sûrement du temps pour vous rejoindre à la capitalisation. En attendant je me contente de vous admirer!

  4. Ping : De la gloutonnerie à la gourmandise ou l...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s